Actualités ReJMiC – Mai 2024

¿Qué tal, Barcelona ?

La 34ème édition de l’ECCMID a eu lieu du 27 au 30 avril à Barcelone. Le temps n’était pas au rendez-vous mais les jeunes microbes, si !

Valentine

Résumé de la présentation
Une épidémie d’entérobactéries productrices de carbapénémase liée à la dissémination d’un clone de Klebsiella pneumoniae est apparue à l’hôpital Bichat en 2016 et se poursuit aujourd’hui. Ce clone est porteur d’un plasmide de résistance incF, pNDM_EPI1. Celui-ci est très stable au cours du temps avec l’apparition de seulement deux variants plasmidiques (PVA et PVB), PVB ayant acquis un groupe de gènes de résistance au mercure.

Session coup de coeur

“Decoding plasmids in diagnostic and infection control”, un symposium présenté par Alessandra Carattoli qui a décrypté les mécanismes de transfert horizontal de gènes de résistance via les plasmides et comment les utiliser pour résoudre des questions épidémiques. Elle a surtout pu répondre à notre question “comment déterminer si deux plasmides apparemment proches sont identiques ?”.

Amandine

Résumé de la présentation
Nous nous sommes demandé quel était le risque de résistance du CMV au létermovir en prophylaxie primaire et secondaire dans une population de greffés de cellules souches hématopoïétiques. Lors d’une prophylaxie par letermovir, il y a des blips de charge virale CMV et c’est ce que nous avons étudié, vérifiant si tous les blips étaient associés à la l’apparition d’une mutation de résistance au létermovir.

Session coup de coeur

”When to say yes: selecting organ donors with known infections”, présentée par WOOLLEY Ann et MULARONI Alessandra. Présentation d’études sur la survie post-transplantation en fonction du type de donneur d’organe, lié au risque infectieux viral, bactérien ou non infectieux.

Marion

Résumé de la présentation
La spectrométrie de masse MALDI-ToF permet d’identifier facilement les bactéries, mais qu’en est-il des champignons ? Les systèmes industriels comme ceux de bioMérieux permettent aujourd’hui d’identifier efficacement les pathogènes fongiques les plus communs ! Mais pour les pathogènes plus rares, c’est la base MSI-2, une base non commerciale disponible en ligne, qui reste la plus performante.

Session coup de coeur

“Fungal infections from a One Health perspective” présentée par Dee Carter (Sydney, Australie), une communication passionnante sur l’influence des événements climatiques sur l’épidémiologie des infections fongiques

Rémi

Résumé de la présentation
Deux gènes de résistance au céfidérocol ont été identifiés par métagénomique fonctionnelle en utilisant Escherichia coli comme bactérie hôte. Ces gènes mènent à une augmentation significative de la CMI (jusqu’à 267 fois la CMI associée à la souche hôte sensible).

Session coup de coeur

Ma session coup de cœur est la Keynote lecture de Nicolas Segata qui présente de manière très claire toute la complexité du microbiome et son importance pour la santé.

Partager cet Article
Avez-vous aimé cet article ?
0 0
2 Comments
  1. Its like you read my mind! You appear to know a lot about this, like you wrote the book in it or something. I think that you could do with some pics to drive the message home a little bit, but instead of that, this is fantastic blog. An excellent read. I will certainly be back.

    Répondre
  2. Discover FlashUpload.cloud: Your Ultimate Online Storage Solution

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>