Un champignon pour combattre le paludisme

Dans les années 1980, le village de Soumousso au Burkina Faso a contribué au lancement de l’une des armes les plus puissantes contre le paludisme : les moustiquaires imprégnées d’insecticide, qui avaient fait l’objet d’essais sur le terrain et sauvé des millions de vies. Mais comme les moustiques ont développé une résistance aux insecticides largement utilisés, les moustiquaires ont perdu de leur potentiel. Aujourd’hui, les chercheurs espèrent que le village pourra continuer à contribuer à cette lutte en testant une nouvelle alternative: un champignon génétiquement modifié qui tue les moustiques porteurs du paludisme. Lors d’essais menés dans une structure de 600 m2 à Soumousso appelée MosquitoSphere, construite comme une « serre-moustiquaire », le champignon a éliminé 99% des moustiques en un mois. Mais malgré ces chiffres impressionnants, le champignon reste au stade de l’expérimentation puisque génétiquement modifié pour le rendre plus meurtrier. Cependant, ce champignon présente un atout évident : il épargne les insectes autres que les moustiques et, comme il ne survit pas longtemps au soleil, il est peu probable qu’il se propage à l’extérieur de la structure où il serait appliqué … affaire à suivre …

https://clicktime.symantec.com/3YPHvDNuD65FmGYEUsQUSVF6H2?u=https%3A%2F%2Fscience.sciencemag.org%2Fcontent%2F364%2F6443%2F894

Lovett B, Bilgo E, Millogo SA, Ouattarra AK, Sare I, Gnambani EJ, Dabire RK,Diabate A, St Leger RJ. Transgenic Metarhizium rapidly kills mosquitoes in a malaria-endemic region of Burkina Faso. Science. 2019 May 31;364(6443):894-897. PMID: 31147521.

Partager cet Article
Avez-vous aimé cet article ?
0 0

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>