A l’interface procaryote-eucaryote

A l’interface procaryote-eucaryote

Les dernières années ont mis en évidence l’existence d’un groupe d’archées qui pourraient être à l’origine de la toute première cellule eucaryote. Des chercheurs japonais ont réussi à isoler – au cours d’une expérience de culture d’une durée de 12 ans – le premier membre de ce groupe d’archées, qu’ils ont appelé Prometheoarchaeum syntrophicum. Son génome contient un grand nombre de gènes préalablement supposés exister seulement chez les eucaryotes, notamment ceux impliqués dans le développement d’un cytosquelette. Les images des cellules de Prometheoarchaeum syntrophicum révèlent des protubérances inhabituelles chez les procaryotes, qui pourraient servir à établir des interactions avec d’autres bactéries. Cette découverte ouvre la voie à l’étude de la biologie de ce groupe d’archées particulières et pourra fournir des informations importantes sur l’origine des eucaryotes.

https://www.nature.com/articles/s41586-019-1916-6

Partager cet Article
Avez-vous aimé cet article ?
0 0

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>